Renseignements par catégorie

Liens utiles

Les infections de la vessie chez la femme

L’infection de la vessie (cystite) est un problème commun chez la femme. Son traitement est habituellement simple et les complications sont rares. Savoir comment la prévenir, la traiter, et quand consulter son médecin sont des questions importantes.

L’urine, produite par les reins, s’écoule par les uretères et est emmagasinée dans la vessie jusqu’à son évacuation par l’urètre.

Qu’est-ce qu’une infection de la vessie?

Généralement, l’infection de la vessie se caractérise par une apparition soudaine de mictions urgentes, fréquentes et douloureuses. Une douleur au bas du dos ou abdominale basse peut aussi se manifester. Souvent, on notera une urine d’apparence trouble et d’odeur nauséabonde. Les symptômes variant en intensité, de très légers à sévères. Contrairement à l’infection compliquée, l’infection de la vessie simple ne s’accompagne pas de température, douleur au flanc, nausée ou vomissement.

Les infections de la vessie sont communes et affectent environ 5 % des femmes chaque année. Elles sont rarement la cause d’infections rénales ou d’autres problèmes plus graves.

Quelle est la cause de ces infections?

Plusieurs types de bactéries (germes) vivent normalement dans les intestins, le vagin et sur la peau. La vessie et l’urine sont des milieux stériles ou sans bactérie. Lorsque les bactéries pénètrent dans la vessie par l’urètre et s’y installent, une infection urinaire se produit. Quelques types de bactéries sont plus susceptibles de s’installer dans la vessie, de s’y multiplier et de causer une inflammation produisant des symptômes d’infection. Quelquefois, ces bactéries peuvent se multiplier dans la vessie sans causer d’inflammation ou de symptôme.

Pourquoi les infections urinaires sont-elles plus communes chez les femmes?

Les femmes sont plus sujettes aux infections de la vessie que les hommes pour plusieurs raisons. Chez les femmes, les bactéries présentes autour de l’anus sont en contact plus direct avec l’ouverture urétrale que chez les hommes. L’urètre plus court de la femme offre un accès plus facile des bactéries à la vessie. Les relations sexuelles favorisent l’accès des bactéries à la vessie par l’urètre. Les bactéries, causes d’infections, ne sont pas transmises par le partenaire sexuel.

Quelles autres affections peuvent faire penser à une infection à la vessie?

Toutes les inflammations de la vessie, de l’urètre ou du vagin peuvent causer les mêmes symptômes mictionnels. De façon générale, les symptômes d’infection à la vessie apparaissent soudainement et sont plus sévères que ceux reliés aux infections vaginales qui sont caractérisés par les démangeaisons, les pertes vaginales et les relations sexuelles difficiles.

Comment diagnostique-t-on une infection de la vessie?

Le diagnostic d’infection de la vessie est pose sur la base des symptômes, de la découverte de bactéries ou d’inflammation dans l’urine et par la réponse au traitement. Un spécimen d’urine adéquat, obtenu au milieu de la miction, est primordial. Une analyse d’urine faite sur place immédiatement peut démontrer une infection cependant ne permet pas d’identifier la bactérie en cause. Seule une identification de la bactérie par incubation du spécimen d’urine pendant 2-3 jours en laboratoire (culture d’urine) permet de poser un diagnostic définitif d’infection de la vessie. Même si ce test n’est pas concluant, une réponse rapide aux antibiotiques favorise le diagnostic d’infection de la vessie.

Comment traite-t-on une infection de la vessie?

Malgré le fait que plusieurs infections de la vessie disparaissent d’elles-mêmes, une brève thérapie antibiotique accélérera la guérison et atténuera les symptômes. De façon générale, une thérapie antibiotique prolongée (plus de cinq jours) entraînant des coûts plus élevés et davantage de risques d’effets secondaires, n’est pas indiquée. Dans la plupart des cas, un antibiotique générique peu coûteux sera suffisant. Souvent, un plus grand apport liquidien en incluant du jus (ou concentré) de canneberges ou de la vitamine C contribuera à enrayer l’infection en augmentant la concentration d’acide dans l’urine. Une prescription de phenazopyridine (Pyridium) aidera aussi à soulager la douleur due à l’inflammation de la vessie et de l’urètre. Son action est rapide et se caractérise par une urine de couleur orange.

Suis-je à risque d’une nouvelle infection de la vessie?

Dans plusieurs cas, une nouvelle infection de la vessie apparaîtra au cours de l’année. La fréquence des infections peut être très variable. Les infections fréquentes de la vessie ne sont habituellement pas reliées au style de vie ni à l’hygiène.

Comment puis-je prévenir les infections de la vessie?

Plusieurs facteurs ont démontré une certaine efficacité dans le contrôle des infections récidivantes. L’usage de diaphragmes et de spermicides comme moyens contraceptifs devrait être évité. Par contre, un lubrifiant vaginal et la miction immédiatement après la relation sexuelle sont souvent efficaces. Les douches vaginales sont à éviter. Après la ménopause, un supplément d’estrogènes peut aider à réduire le risque d’infection. L’utilisation d’estrogènes devrait être discutée avec votre médecin.

Une acidification de votre urine par la consommation de canneberges ou de vitamine C aide à prévenir les infections de la vessie. De façon générale, on recommande une bonne hydratation, le port de sous-vêtements de coton propres (sans assouplisseur ni résidu de détergent) et de s’essuyer d’un mouvement de l’avant vers l’arrière après la miction.

Puis-je traiter moi-même mon infection de vessie ?

Dans la plupart des cas d’infection de la vessie récidivante, lorsque le diagnostic a été clairement établi, il n’y a aucun risque à prendre les antibiotiques prescrits à l’avance par votre médecin. De nouvelles cultures d’urine ou autre investigation, telle que rayon X et examen de la vessie (cystoscopie) sont rarement nécessaires. Lorsque l’infection de la vessie est clairement reliée à l’activité sexuelle, une dose unique d’antibiotique au moment de la relation peut s’avérer efficace.

Quand devrais-je consulter mon médecin ?

Vous devriez consulter si vous notez :

Les infections de la vessie sont fréquentes chez les femmes. Il existe un traitement efficace qui soulage rapidement les symptômes et favorise un retour à la vie normale.